La Zone du dehors (Alain Damasio)

Alain Damasio, La Zone du dehors, Gallimard, 2021.

Généralement, je n’aime pas lire des livres de Fiction, mais là, je dois remercier mon ami Laurent, parce que, ce livre, bien que ce soit de la fiction, nous met en évidence, les carences des sociétés occidentales actuelles soit disant démocratiques.

Dans ce récits, l’auteur se pose une question essentielle qu’est-ce que la démocratie ?

Et il arrive à la conclusion, que la démocratie ne peut pas s’organiser, que tout pouvoir qui prétend installer la démocratie, finit par imposer un dirigisme tinté de  démocratie et que la seule démocratie possible, est la non démocratie, un type   d’anarchie organisé, ou toute personne affronte son combat pour sa liberté, sans attendre que un gouvernement aussi démocratique soit-il, aplanisse les obstacles, en dirige nos modes de vie et de pensée, en nous installant, dans un confort aliéné, matériel, culturel et psychologique et nous suggère de ne pas penser, puisque il pense pour nous.

(parce que, ça fait mal d’être libre)

L’histoire se passe dans Cerclon1, en 2080, sur Saturne, ou une partie des habitants de la Terre qui fuient la 3e guerre atomique, se sont réfugiés, et ont créé des villes appelées Cerclon, où est mise en place, la démocratie que je viens d’évoquer.

Commencent alors les premières contestations, qui avec le temps s’organisent en un mouvement qui se nomme La VOLTE, guidé par le Bosquet, composé de cinq personnages dont CAPT, philosophe, enseignant à l’université de Cerclon 1.

CAPT, avec les quatre autres guides, de la VOLTE, arrivent à la conclusion suivante :  plus tôt que d’essayer de vaincre les gouvernants en place, il faudrait inviter les sympathisants de leur mouvement, à créer des espaces de liberté, dans la zone du dehors, (la zone du dehors, est la zone non habitable de Saturne) et mettre en place des communautés de mœurs et d’inspirations identiques.

Le récit, est traversé par une très belle histoire d’amour entre CAPT et Boule de chat, une ravissante jeune femme qui, un peu par conviction, et un peu par amour, devient un membre actif de la VOLTE.

Vincent N.

Laisser un commentaire