La plus secrète mémoire des Hommes (Mohamed Mbourgar Sarr)

La plus secrète mémoire des Hommes de Mohamed Mbourgar Sarr, Philippe Rey, 2021

J’ai appris depuis longtemps à me méfier des prix littéraires, parce que je soupçonne les maisons d’éditions, d’intervenir dans les choix des prix. J’attends donc d’avoir lu les livres pour me faire une opinion. Mais dans le cas de La plus secrète mémoire des hommes, il se trouve que je l’avais acheté avant qu’il obtienne le prix Goncourt, et je pense sincèrement, qu’il le mérite amplement.

Tout commence pour un jeune aspirant écrivain sénégalais, Diégane, qui a publié un premier livre et qui cherche sa voie littéraire en fréquentant le cercle des écrivains noirs de Paris. En 2018, par hasard, il découvre un livre écrit en 1938 par TC Elimane, (Le Labyrinthe de l’inhumain) ce livre, disparaît en même temps que son auteur, après des accusations de plagiat, qui menèrent les éditeurs à un procès et au retrait du livre du circuit commercial.

Commence alors pour Diégane, fasciné par le livre et son auteur, une recherche passionnée sur cet auteur génial et mystérieux, qui va l’amener face aux tragédies de la Shoah et du colonialisme. Entre le Sénégal, l’Argentine, Paris et Amsterdam, il nous fait traverser toutes les périodes qui portent les traces de TC Elimane, et s’attache à deux femmes, l’écrivaine sulfureuse Siga, et la journaliste photographe Aida,(son amour fugitif)…

Le contenu de ce roman est un éloge à la littérature.    

Vinvent

Laisser un commentaire