Swastika Night

Swastika Night de Katharine Burdekin, Pocket, 2017.

Il est écrit en 1937.

Considéré comme une œuvre à la limite de la prophétie, ce livre relate une fiction se passant dans un monde où l’Allemagne nazie a gagné la Seconde Guerre Mondiale.

Se déroulant des siècles après cet évènement capital, nous suivons les pensées d’un allemand nazi lambda qui évolue dans un monde où l’amour, la compassion sont des blasphèmes au culte nazie.

La seule relation pure qu’il entretient est avec un anglais, proche ami mais inférieur de par son statut, qui se pose beaucoup de questions sur l’avant-Reich et qui  d’un après.

Féministe, Katharine Burdekin insiste sur la place de la femme qui est alors réduite à sa fonction reproductrice et qui ne suscite plus aucune attention de la part des hommes. Ce sont des êtres décharnés et pitoyables qui n’ont aucune fonction et qui, inconsciemment, se battent pour leur survie en ne donnant naissance qu’à des filles ».

On assiste à la fracture entre vérité et culte qui menace de détruire le Reich comme on peut le voir en la personne de Hermann qui est notre protagoniste.

Ce livre est un véritable trésor qui permet à la fois d’en apprendre plus sur le culte nazi mais aussi sur les hommes qui s’approprient au fil des siècles et réinterprètent des évènements passés en les transformant totalement.

Ainsi Hitler est, pour les nazis dans le livre, l’aryen type, blond, yeux bleus, grand, tout le contraire de ce qu’il est réellement.

Je vous encourage à vous laisser plonger dans ce livre qui apporte à la fois frayeur et espoir en l’humanité.

Jade R.

Laisser un commentaire