L’Homme qui tombe

L’homme qui tombe de Don DeLillo, Actes Sud, 2010
Ce roman débute à New York le matin du 11/09/2001. Keith, le personnage principal sort d’une des tours, marche dans les rues et rentre chez sa femme dont il vivait séparé et non chez lui, il tient à la main une sorte d’attaché-case qui s’avèrera ne pas être le sien.
J’ai trouvé ce roman étrange, perturbant, déroutant. Je l’ai beaucoup apprécié peut-être car la situation actuelle l’est aussi.
Il n’y a pas d’action, pas de construction apparente. Mais tout est fait dans le style, l’analyse des comportements, la construction du roman qui semble ne pas en être une pour perdre le lecteur et donc peut-être pour le mettre dans le même état que lui et ses personnages après cette épreuve.
Comment vivre après , avec qui partager cette expérience, comment la raconter aux autres et aussi en tant que romancier. N’oublions pas non plus quelques pages consacrées aux terroristes dans leur préparation à Hamburg, puis dans l’avion.
Je vous conseille vivement ce livre.
Anne A.

Laisser un commentaire