Les abeilles grises, Andreï KOURKOV

Les abeilles grises, Andreï KOURKOV, Liana Levi, 2022

Andreï Kourkov est un des plus célèbres écrivains ukrainiens d’expression russe. Il est né en Russie en 1961 et vit à Kiev (Ukraine) depuis son enfance et en partie à Londres depuis 1996.

Les abeilles grises a été écrit autour des années 2017. Ce roman se passe en Ukraine et se base sur les événements historiques.

Depuis 2014, les séparatistes (prorusses) de la région du Donbass se heurtent à l’armée ukrainienne.  La guerre dure depuis 8 ans mais a pris une autre ampleur avec l’invasion russe de février 2022. Épisode qui n’est pas présent dans le roman.

Sergueïtch, le héros du livre vit dans un village abandonné de la « zone grise » coincé entre l’armée ukrainienne et les séparatistes. Tous les habitants sont partis sauf le narrateur et son « ennemi d’enfance » Pachka. La première moitié du livre se passe dans ce village. C’est l’hiver. Il faut vivre, survivre sans presque jamais d’électricité, avec peu de visiteurs. Sergueïtch essaie de comprendre le comportement de Pachka. Pro-russe, pro-ukrainien ? Pas de travail, les abeilles sont au repos dans leur ruches bien protégées du froid. La vie se déroule monotone en attendant le printemps, moment où Sergueïtch transportera ses ruches dans des régions plus riches en plantes et fleurs. Mais où ?

La deuxième partie raconte le périple de Sergueïtch vers la Crimée, annexée par la Russie en 2014, et sa vie durant tout l’été dans cette péninsule peuplée de pro-russes, d’anti-russes et de tatars installés là depuis le XVe siècle. Le narrateur doit jongler entre ces différentes parties. Suspecté d’être pro-russe par les uns et pro-ukrainien par d’autres il doit se tenir en permanence sur ses gardes. Il a choisi la Crimée parce qu’il s’était lié d’amitié avec un « criméen » lors d’un congrès d’apiculteurs. Il espère le retrouver. Malheureusement, celui-ci a été enlevé. Par qui ? Arrivera-t-il à le retrouver malgré son identité ?

Arrivera-t-il à revenir dans son village avec toutes les abeilles ? Seront-elles devenues grises ?

Livre passionnant et angoissant. Bien qu’écrit avant l’invasion de l’Ukraine, on y perçoit le rôle de la Russie omniprésente. Le roman se construit entre la vie paisible d’un apiculteur, sa relation avec la nature, avec ses abeilles et la guerre qui fait que la vie de tout le monde est perturbée, si ce n’est anéantie, par les problèmes d’identité, de pouvoir.

Cette lecture nous permet de mieux comprendre la situation actuelle de cette région d’Europe.

Laisser un commentaire