Les oubliés du dimanche (Valérie Perrin)

Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin, Le Livre de poche, 2017

Ce roman, Valérie Perrin, l’a écrit avant changer l’eau des fleurs, mais moi, j’ai lu celui-ci en premier.

J ‘ai donc pu constater le perfectionnement de l’écriture, ou plutôt, l’affinement de l’écriture, non pas, que le premier soit mal écrit, mais la recherche des mots, est plus évidente dans le second.

L’histoire assez tragique, est racontée par le personnage principal, qui  travaille comme aide-soignante dans la maison de retraite du village, où elle vit avec ses grand parents paternels, qui les ont élevés, elle et son cousin, après la mort de leurs parents respectifs dans un tragique accident de la route.

Alors que les jeunes cherchent à partir, Justine se plaît au village ; elle aime bien s’occuper des petits vieux, et  se passionne pour les histoires personnelles et les souvenirs, que les pensionnaires lui racontent… Hélène, une presque centenaire se confie à elle, comme à une amie. En s’intéressant à l’histoire d’Hélène, elle finit par découvrir la sienne et celle de son cousin,  mais aussi le vrai visage de ses grand parents.

Vincent N

Laisser un commentaire