La ville dont la cape est rouge

La ville dont la cape est rouge d’Asli Erdogan,
Attention, c’est un livre sombre. Il est en partie autobiographique, en partie romancé.
La ville c’est Rio de Janeïro. J’ai voulu le lire pour mieux connaître Asli Erdogan, condamnée en Turquie et
contrainte à l’exil actuellement et aussi par fidélité à mon amie Martine qui adore le Brésil et a beaucoup d’amis là-bas, même si beaucoup habitent le Nordeste et non Rio.
J’ai vraiment beaucoup aimé et il me semble mieux connaître Asli Erdogan maintenant.
Anne A.

Laisser un commentaire