Glacé (Bernard Minier)

M, le bord de l’abîme » et « Glacé » de Bernard Minier, Pocket, 2020 et 2012

Bernard Minier vit dans la région et a écrit plusieurs romans policiers qui se passent à Toulouse ou dans les Pyrénées, vallée de Luchon, Comminges. Mais je l’ai découvert par le livre « M, le bord de l’abîme » qui se passe à Hong Kong. J’ai lu ensuite « Glacé » qui se passe à Saint Martin de Comminges. Le récit est bien mené, haletant, il y a beaucoup de personnages, les crimes commis sont horribles et au fur et à mesure, on soupçonne l’un ou l’autre puis ça s’avère faux, donc on veut poursuivre la lecture. Il y a toujours un inspecteur qui mène l’enquête, bien sûr celui de Hongkong est un autre que l’inspecteur toulousain qu’on retrouvera lui dans les romans « régionaux ». Dans les deux il y a un personnage féminin, jeune, doué, curieux, intrépide qui vit ou travaille sur le lieu du ou des crimes, et qui va aussi mener son enquête, forcément elle sera interrogée et rencontrera de façon plus ou moins intime l’inspecteur mais prendra aussi beaucoup de risques. C’est à elle qu’on s’identifie, avec elle qu’on réfléchit, qu’on tremble. Il y a aussi l’étude sociologique sur le milieu où se passent les crimes et l’enquête. Si vous devez en lire un, prenez celui sur Hong Kong car ce qui « glace » le plus ce ne sont pas les crimes mais la prémonition et l’analyse de ce qui est déjà sans doute là ou risque fort d’arriver très vite avec le développement de l’intelligence artificielle, de l’informatique, des réseaux sociaux. M est en effet une entreprise de développement et de recherche dans ces domaines. Les chercheurs qui y sont recrutés viennent du monde entier sont de renom, très doués, dont la jeune française qui fera son enquête au saint des saints de la société M. Ont-ils droit au doute sur ce qu’ils sont en train de faire ? sont-ils des apprentis sorciers ? Qui mène la danse et avec quelles intentions ?

Laisser un commentaire